Globe

Comprendre l'hygiène hospitalière

Les quelques définitions suivantes vous permettront de mieux comprendre le travail de notre équipe et leurs interventions :

 

 

Bactérie résistante aux antibiotiques : Il s’agit de bactéries qui ne peuvent pas être détruites par certains antibiotiques habituellement actifs. Elles ne sont pas nécessairement responsables d’infection. En effet un patient peut être « porteur », ce qui n’a alors pas d’impact sur sa santé ni sur sa vie quotidienne.

 

Quand un patient porteur ou infecté avec ce type de bactérie est hospitalisé, des règles particulières d’hygiène seront appliquées par les équipes soignantes et dans certaines circonstances par les visiteurs. Ces bactéries sont détruites par les solutions hydro-alcooliques et par les produits d’entretien habituellement utilisés à l’hôpital.(détergent–désinfectant de surfaces). A l’hôpital, ces bactéries sont appelées bactéries multi ou hautement résistantes aux antibiotiques émergentes (BMR/BHRe). La différence entre les BMR et les BHRe se tient dans les règles particulières d’hygiène à appliquer par les équipes soignantes, qui sont plus contraignantes, non pas à cause de leur dangerosité.

 


 

EOH : Acronyme d’Equipe Opérationnelle d’Hygiène. Chaque établissement de santé, public ou privé, doit en avoir mis en place depuis 1999. Le nom de l’équipe peut varier selon l’établissement.

 


 

Infection associée aux soins : Il s’agit d’une infection acquise lors d’une prise en charge avec soins, que ce soit à l’hôpital ou en dehors.

 


 

Infection nosocomiale : Il s’agit d’une infection acquise à l’hôpital, c’est-à-dire qui apparaît au cours ou à la suite d’une hospitalisation.

Le « risque zéro » n’existant pas en termes de santé, toutes les infections nosocomiales ne sont pas évitables. Elles touchent en effet plus particulièrement les personnes fragilisées (enfants en bas âge, sujets âgés, patients atteints de pathologies graves, personnes dénutries…). En conséquence, en ce qui concerne les infections, le devoir des établissements de soins est de prévenir la part évitable de ces infections et d’améliorer la prise en charge de cette part évitable en appliquant les recommandations et la réglementation en vigueur dans ce domaine.

 


 

SHA : Acronyme de Solution Hydro-alcoolique. Elle est utilisée en priorité pour réaliser « l’hygiène des mains », sur des mains visuellement propres, par les équipes soignantes médicales et para-médicales et aussi par les visiteurs lorsqu’ils entrent et sortent des chambres. Elles sont classiquement préférées au savon car sont plus efficaces pour la destruction, d’une part, des bactéries résistantes aux antibiotiques et, d’autre part, de la majorité des micro-organismes responsables d’infections contagieuses.

 


 

Tableau de bord : Nom donné à un ensemble d’indicateurs reflétant l’engagement de l’établissement en matière de prévention des infections nosocomiales.

Ce tableau est réglementaire et mis à jour chaque année avec des données de l’année écoulée N-1 voire N-2 pour certains indicateurs. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’onglet résultats de notre tableau de bord